Amelia Jones, Le dernier descendant

Vingt années se sont écoulées depuis la dernière guerre qui a mis le continent de l’Eitivar à feu et à sang. Une paix fragile s’est depuis instaurée et les souverains des cinq royaumes se sont ralliés dans une union sacrée. Mais aujourd’hui, l’un d’entre eux est mort : le roi de l’Antianor, désignant comme successeur, Halden, un inconnu au passé inquiétant. C’est dans cette incertitude que quatre destins s’entrecroisent. Ils n’auront qu’un seul but : sauver leur vie, et peut-être celles de tout un continent.

Avant toute chose, merci à l’auteure Amélia Jones qui m’a permis de découvrir son livre, au travers de la plateforme Simplement.

Le roman nous fait découvrir plusieurs personnages, qui vont au fil du récit se croiser, se mêler, se trouver. Leurs histoires sont toutes intimement liées. J’ai eu un peu de mal au début, avec tous ces protagonistes, mais l’auteure propose un rappel des personnages au début du livre, et j’y ai eu recours plus d’une fois. Mais après, on s’attache aux personnages, nombreux certes, mais tous importants.

Le personnage principal, Caelan peut paraître un peu niais plusieurs fois. C’est une jeune fille qui subit plus les événements qu’elle ne les vit et qui se laisse porter, sans vraiment agir. À côté de cela, on a Kieron, avec qui j’ai eu vraiment du mal à accrocher, de par son caractère antipathique. Mais j’ai beaucoup apprécié les autres personnages, particulièrement Kenrick et son frère, Lyle, leurs interactions, leurs actions … J’espère aussi en découvrir plus sur Helen et Gavinn dans le second tome, car ils ont l’air intéressant, mais ne sont que survolés ici en tant que personnage secondaire. Le gros plus de ce roman c’est qu’on voyage d’un personnage à un autre, il y a des ellipses, mais on finit quand même toujours par si retrouver. L’univers est aussi intéressant, mi-médieval, mi-fantastique. J’apprécie ce genre de monde, et l’auteur le développe assez bien ,en revenant sur son histoire plusieurs fois. L’écriture quant à elle est assez poétique par moments :

L’esprit ailleurs, elle se perdait dans ses pensées. Depuis leur départ elle voyait se matérialiser l’altération de son destin, chaque pas l’éloignait de Fonfort et de sa vie d’avant. L’inconnu ne lui faisait pas peur, pourtant …

Par contre, l’histoire est très bien développée, les personnages sont aboutis, mais les sentiments amoureux sont pour moi bâclés. Je n’ai pas du tout ressenti la naissance de sentiment pour Caelan, et après, durant la romance, on c’était la même chose. La relation de Duncan et Malène, bien que secondaire, est beaucoup plus visuelle et réaliste. 

Et le gros bémol de ce roman pour moi : bien que la lecture puisse paraître addictive, elle n’a pas été du tout fluide, entaché par de nombreuses coquilles. Dès les premières pages, on peut voir des négations manquantes (« Tu es un garçon pas comme les autres » « s’il n’aurait pas fallu rien dire », « je sais pas si ça te conviendrait »). Si le manque de négation peut s’expliquer dans un dialogue (argot, les gens parlent vite …), et encore, ce n’est pas le cas dans le récit. Et malheureusement, il y en a énormément des cas comme ça. Il y a également des coquilles (« il n’aurait su deviner à quoi son frère pendait »). J’ai également pu lire une fois, une erreur de personne qui parle (« Je n’ai pas voulu te réveiller, dit-elle en se relevant » alors qu’il s’agit de Kieron) ; ou des mots en trop (« il la laissait aux mains de son incapable de son chancelier », « mais sa loyauté envers eux l’en avait dissuadée grande »).

Il manque donc sur ce livre un sérieux travail de relecture pour moi.

En conclusion, cela a été une bonne lecture, l’univers étant entraînant, malgré quelques petits problèmes d’écriture.

Note : 3/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :